F -Stufe 13 - Übung Nr. 2 - GreenButterSolutions

Direkt zum Seiteninhalt

Hauptmenü:

F -Stufe 13 - Übung Nr. 2

FRANZÖSISCH > ÜBUNGEN > Stufe 13
 


1. Le Jeu du Pendu
Centre d'intérêt:
l'alimentation
Un petit jeu que tout le monde connaît, il consiste à deviner un mot.
Mais d'abord, répétez le vocabulaire centré sur un thème -
l'alimentation - pour réussir à cette épreuve.
Ensuite, jouez au jeu du pendu!


					
					

choisir un mot nouveau


caractères joués


Pour deviner le mot inconnu cliquez sur les lettres. Vous serez pendu à la 6ième erreur!

 





2. Les temps: Un conte de fée
Complétez le texte après avoir lu le conte de fée de Perrault.
Faites attention à l'accord et à la voix passive.
Si vous voulez, remplacez le passé simple par le passé composé.
C'est ici que vous trouvez la solution: http://clpav.fr/lecture-belle-bois-dormant.htm


La Belle Au Bois Dormant (troisième partie)

Cependant tout le palais (se réveiller) avec la princesse; chacun (songer) à faire sa charge, et comme ils n' (être) pas tous amoureux, ils (mourir) de faim; la dame d'honneur, pressée comme les autres, (s'impatienter), et (dire) tout haut à la princesse que la viande (servir). Le prince (aider) la princesse à se lever; elle (tout / habiller) et fort magnifiquement; mais il (se garder) bien de lui dire qu'elle (habiller)  comme ma grand-mère, et qu'elle (avoir) un collet monté: elle n'en (être) pas moins belle. Ils (passer) dans un salon de miroirs, et y (souper), servis par les officiers de la princesse; les violons et les hautbois (jouer) de vieilles pièces, mais excellentes, quoiqu'il y (avoir) près de cent ans qu'on ne les (jouer) plus; et après souper, sans perdre de temps, le grand aumônier les (marier) dans la chapelle du château, et la dame d'honneur leur (tirer) le rideau: ils (dormir) peu, la princesse n'en (avoir) pas grand besoin, et le prince la (quitter) dès le matin pour retourner à la ville, où son père (devoir) être en peine de lui. Le prince lui (dire) qu'en chassant il (se perdre) dans la forêt, et qu'il (coucher) dans la hutte d'un charbonnier, qui lui (faire) manger du pain noir et du fromage. Le roi son père, qui (être) bon homme, le (croire), mais sa mère (ne ... pas / en / bien / persuader), et voyant qu'il (aller) presque tous les jours à la chasse, et qu'il (avoir) toujours une raison pour s'excuser, quand il (coucher) deux ou trois nuits dehors, elle ne (douter) plus qu'il n' (avoir) quelque amourette: car il (vivre) avec la princesse plus de deux ans entiers, et en eut deux enfants, dont le premier, qui (être) une fille, (nommer) l'Aurore, et le second un fils, qu'on (nommer) le Jour, parce qu'il (paraître) encore plus beau que sa soeur. La reine (dire) plusieurs fois à son fils, pour le faire s'expliquer, qu'il (falloir) se contenter dans la vie, mais il n' (oser) jamais lui confier son secret; il la (craindre) quoiqu'il l' (aimer), car elle (être) de race ogresse, et le roi ne l' (épouser) qu'à cause de ses grands biens; on (dire) même tout bas à la cour qu'elle (avoir) les inclinations des ogres, et qu'en voyant passer de petits enfants, elle (avoir) toutes les peines du monde à se retenir de se jeter sur eux; ainsi le prince ne (vouloir) jamais rien dire. Mais quand le roi (mourir), ce qui (arriver) au bout de deux ans, et qu'il (se voir)  le maître, il (déclarer) publiquement son mariage, et (aller) en grande cérémonie chercher la reine sa femme dans son château. On lui (faire) une entrée magnifique dans la ville capitale, où elle (entrer) au milieu de ses deux enfants. Quelque temps après, le roi (aller) faire la guerre à l'empereur Cantalabutte son voisin. Il (laisser) la régence du royaume à la reine sa mère, et lui (recommander) vivement sa femme et ses enfants: il (devoir) être à la guerre tout l'été, et dès qu'il (partir), la reine-mère (envoyer) sa bru et ses enfants à une maison de campagne dans les bois, pour pouvoir plus aisément assouvir son horrible envie. Elle y (aller) quelques jours après, et (dire) un soir à son maître d'hôtel:
-''Je
(vouloir) manger demain à mon dîner la petite Aurore".
-"Ah! Madame",
(dire) le maître d'hôtel.
-"Je le
(vouloir)", (dir)e la reine (et elle le (dire) d'un ton d'ogresse qui (avoir) envie de manger de la chair fraîche), "et je (vouloir) la manger à la sauce-robert.''

Ce pauvre homme, voyant bien qu'il ne (falloir) pas se jouer d'une ogresse, (prendre) son grand couteau, et (monter) à la chambre de la petite Aurore: elle (avoir) alors quatre ans, et (venir) en sautant et en riant se jeter à son cou, et lui demander du bonbon. Il (se mettre) à pleurer, le couteau lui (tomber) des mains, et il (aller) dans la basse-cour couper la gorge à un petit agneau, et lui (faire) une si bonne sauce que sa maîtresse l' (assurer) qu'elle (ne ... jamais rien / manger) de si bon. Il (emporter) en même temps la petite Aurore, et l' (donner) à sa femme pour la cacher dans le logement qu'elle (avoir) au fond de la basse-cour. Huit jours après, la méchante reine (dire) à son maître d'hôtel:
-''Je
(vouloir) manger à mon souper le petit Jour.''
Il ne
(repliquer) pas, résolu de la tromper comme l'autre fois; il (aller) chercher le petit Jour, et le (trouver) avec un petit fleuret à la main, dont il (faire) des armes avec un gros singe: il n' (avoir) pourtant que trois ans. Il le (porter) à sa femme qui le (cacher) avec la petite Aurore, et (donner) à la place du petit Jour un petit chevreau fort tendre, que l'ogresse (trouver)  admirablement bon.

Cela (être / fort bien) jusque-là, mais un soir cette méchante reine (dire) au maître d'hôtel: ''Je (vouloir) manger la reine à la même sauce que ses enfants.'' Ce (être) alors que le pauvre maître d'hôtel (déspérer) de pouvoir encore la tromper. La jeune reine (passer / vingt ans), sans compter les cent ans qu'elle (dormir): sa peau (être) un peu dure, quoique belle et blanche; et le moyen de trouver dans la ménagerie une bête aussi dure que cela? Il (prendre) la résolution, pour sauver sa vie, de couper la gorge à la reine, et (monter) dans sa chambre, dans l'intention de n'en pas faire à deux fois; il (s'exciter) à la fureur, et (entrer) le poignard à la main dans la chambre de la jeune reine. Il ne (vouloir) pourtant point la surprendre, et il lui (dire) avec beaucoup de respect l'ordre qu'il (recevoir) de la reine-mère.
-''
(faire / impératif) votre devoir", lui (dire)-elle, en lui tendant le cou; " (exécuter / impératif) l'ordre qu'on vous (donner); j' (aller) revoir mes enfants, mes pauvres enfants que j' (aimer / tant)''; car elle les (croire) morts depuis qu'on les (enlever) sans rien lui dire.
-''Non, non, Madame, lui
(répondre) le pauvre maître d'hôtel tout attendri, vous ne (mourir) point, et vous (pouvoir) revoir vos chers enfants, mais ce (être) chez moi où je les (cacher), et je (tromper) encore la reine, en lui faisant manger une jeune biche en votre place.''

Il la (mener) aussitôt à sa chambre, où la laissant embrasser ses enfants et pleurer avec eux, il (aller) accommoder une biche, que la reine (manger) à son souper, avec le même appétit que si c' (être) la jeune reine. Elle (être) bien contente de sa cruauté, et elle (se préparer) à dire au roi, à son retour, que les loups enragés (manger) la reine sa femme et ses deux enfants.

Un soir qu'elle (rôder) comme d'habitude dans les cours et basses-cours du château pour y humer quelque viande fraîche, elle (entendre) dans une salle basse le petit Jour qui (pleurer), parce que la reine sa mère le (vouloir) faire fouetter, parce qu'il (être) méchant, et elle (entendre) aussi la petite Aurore qui (demander) pardon pour son frère. L'ogresse (reconnaître) la voix de la reine et de ses enfants, et furieuse d'avoir été trompée, elle (commander) dès le lendemain au matin, avec une voix épouvantable, qui (faire) trembler tout le monde, qu'on (apporter) au milieu de la cour une grande cuve, qu'elle (faire) remplir de crapauds, de vipères, de couleuvres et de serpents, pour y faire jeter la reine et ses enfants, le maître d'hôtel, sa femme et sa servante: elle (donner) ordre de les amener les mains liées derrière le dos. Ils (être) là, et les bourreaux (se préparer) à les jeter dans la cuve, Lorsque le roi, qu'on n' (attendre) pas si tôt, (attendre) dans la cour à cheval; il (venir) en poste, et (demander) tout étonné ce que (vouloir) dire cet horrible spectacle; personne n' (oser) l'en instruire, quand l'ogresse, enragée de voir ce qu'elle (voir), (se jeter) elle-même la tête la première dans la cuve, et (dévorer) en un instant par les vilaines bêtes qu'elle y (faire) mettre. Le roi ne (pouvoir) s'empêcher d'en être fâché, car elle (être) sa mère; mais il (s'en consoler) bientôt avec sa belle femme et ses enfants.

(de: http://clpav.fr/lecture-belle-bois-dormant.htm)


3. Le subjonctif et l'indicatif
Complétez les phrases suivantes.

3.1. Papa veut que vous (être attentif) en classe et que vous (faire) vos devoirs avec soin.
3.2. Olivier croit que Madeleine  (avoir raison).
3.3. Crois-tu que le Gard (être) la rivière la plus dangereuse?
3.4. Je connais quelques étudiants qui (être) attentifs. Mais j'aimerais avoir plus d'étudiants qui (être) attentifs.
3.5. Le médecin est sûr qu’on (trouver) bientôt un vaccin contre le Sida, mais il n'est pas certain qu’il (être) commercialisé tout de suite.
3.6. Il ne croit pas que sa mère (être) soit gravement malade, En plus, il ets convaincu qu’elle (sortir) va sortir vite de l’hôpital.
3.7. Couvrez-vous bien pour que vous   (ne pas avoir) froid, Jean.
3.8. Bien qu'Élimar (ne pas faire) ses devoirs, il à l'école.
3.9.  Mon professeur de chimie pense que je (pouvoir) réussir dans ce domaine professionnel.
3.10. J'ai vu une belle armoire qui (avoir) cinq portes. Mais j'ai besoin d'une armoire qui (avoir) trois portes.
3.11. Vous croyez que les mineurs (ne pas être) contents de leur métier.
3.12. Le bûcheron voulait que la fée (remplir) d'or un pot plus grand.
 
Besucherzaehler
Letzte Aktualisierung: 06. 11. 2018 12.24h
Zurück zum Seiteninhalt | Zurück zum Hauptmenü