F - Stufe 12 - Arbeit Nr. 2 - GreenButterSolutions

Direkt zum Seiteninhalt

Hauptmenü:

F - Stufe 12 - Arbeit Nr. 2

FRANZÖSISCH > ARBEITEN > Stufe 12
Jean de  La Fontaine
 

Jean de  La Fontaine

 


TEXTE


Jean de La Fontaine, Les animaux malades de la peste
 
            Un mal qui répand la terreur,
           Mal que le Ciel en sa fureur
           Inventa pour punir les crimes de la terre,
           La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom),
05        Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
           Faisait aux Animaux la guerre.
           Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés:
           On n'en voyait point d'occupés
           À chercher le soutien d'une mourante vie;
10        Nul mets n'excitait leur envie;
           Ni loups ni renards n'épiaient
           La douce et l'innocente proie;
           Les tourterelles se fuyaient:
           Plus d'amour, partant plus de joie.
15        Le Lion tint conseil, et dit: «Mes chers amis,
           Je crois que le Ciel a permis
           Pour nos péchés cette infortune.
           Que le plus coupable de nous
           Se sacrifie aux traits du céleste courroux;
20        Peut-être il obtiendra la guérison commune.
           L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents,
           On fait de pareils dévouements.
           Ne nous flattons donc point; voyous sans indulgence
           L'état de notre conscience.
25        Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons,
           J'ai dévoré force moutons.
           Que m'avaient-ils fait? Nulle offense;
           Même il m'est arrivé quelquefois de manger
           Le berger.
30        Je me dévouerai donc, s'il le faut: mais je pense
           Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi:
           Car on doit souhaiter, selon toute justice,
           Que le plus coupable périsse.
           - Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon roi;
35        Vos scrupules font voir trop de délicatesse.
           Eh bien! manger moutons, canaille, sotte espèce,
           Est-ce un péché? Non, non.  Vous leur fîtes, Seigneur,
           En les croquant, beaucoup d'honneur;
           Et quant au berger, l'on peut dire
40        Qu'il était digne de tous maux,
           Étant de ces gens-là qui sur les; animaux
           Se font un chimérique empire.»
           Ainsi dit le Renard; et flatteurs d'applaudir.
           On n'osa trop approfondir
45        Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances,
           Les moins pardonnables offenses.
           Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins,
           Au dire de chacun, étaient de petits saints.
           L'Âne vint à son tour, et dit: «J'ai souvenance
50        Qu'en un pré de moines passant,
           La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et, je pense,
           Quelque diable aussi me poussant,
           Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
           Je n'en avais nul droit puisqu'il faut parler net.»
55        À ces mots, on cria haro sur le Baudet.
           Un Loup, quelque peu clerc, prouva par sa harangue
           Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
           Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
           Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
60        Manger l'herbe d'autrui! quel crime abominable!
           Rien que la mort n'était capable
           D'expier son forfait: on le lui fit bien voir.
           Selon que vous serez puissant ou misérable,
           Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

de: http://bacdefrancais.net/peste.php (15.01.2015)

440 mots env.


Annotations:

1. répandre: semer, faire naître partout
2. la terreur: La Fontaine nous fait penser aux ravages de la peste au moyen
3. la fureur: colère violente
4. Achéron [-k-]: fleuve des enfers,  l'empire des morts
5. frappés: atteints par la peste
6. le soutien: choses qui sont nécessaires
7. le mets: un des plats qui composent le repas
8. leur envie: leur appétit
9. épier: observer secrètement
10. la proie: ce que les animaux chasseurs mangent
11. la tourterelle: espèce de pigeons, symbole de l'amour
12. partant: par conséquent
13. le péché: faute contre la volonté divine; on confesse ses péchés au prêtre
14. l'infortune: le mal­heur
15. sacrifier: tuer pour honorer dieu
16. le trait: la flèche, une atteinte          
17. céleste: du Ciel          
18. le courroux: la colère (terme poétique)
19. la guérison commune: le fait que tous les animaux guérissent de la peste
20. le dévouement: sacrifice volontaire
21. sans indulgence: sons excuser les fautes, sincèrement
22. la conscience: le sentiment que l'on a du bien et du mal
23. glouton: qui mange beaucoup et avec avidité
24. dévorer: manger vite en déchirant la proie avec les dents
25. force: beaucoup de                            
27. une offense: paroles méchantes qui blessent qn, injure
28. le berger: celui qui garde les moutons                
29. se dévouer: se sacrifier volontairement
30. périr: mourir      
31. croquer: manger en faisant claquer les dents
32. être digne de tous maux: avoir mérité une punition sévère
33. chimérique: qui est plein d'illusions (parce que, en réalité, c'est le lion qui est le roi des animaux)
34. approfondir: examiner dans tous les détails
35. les puissances: les animaux qui sont puissants dans le royaume du lion
36. les moins pardonnables offenses: les péchés les plus graves (« offense »: parce qu’un un péché offense Dieu
37. querelleur: qui aime la querelle, le combat
38. le mâtin: gros chien de garde
39. j'ai souvenance: je me souviens, je me rappelle
40. le pré: terrain planté d'herbe
41. le moine: religieux qui vit dans un cloître
42. tondre: couper
43. net: franchement
44. crier haro: un cri d'avertissement pour se regrouper et pour pourchasser le criminel       
45. Baudet: l'âne
46. le clerc: personne instruite, le savant
47. la harangue: le discours
48. pelé: qui n'a plus de poils
49. galeux: qui a une maladie contagieuse de la peau
50. la peccadille: petit péché, petite faute
51. pendable: où le criminel mérite la punition d'être pendu
52. l'autrui: le prochain (ici: le moine)
53. expier: réparer un crime
54. le forfait: très grand crime
55. la cour: la cour de justice


Étude du texte
 
1. COMPRÉHENSION

1.1. Quels sont les personnages principaux de cette fable? Pourquoi?
1.2. Quelles sont les causes de la peste dans le royaume du Lion?
1.3. Rapportez toutes les circonstances atténuantes qui nous convainquent que le «crime» de l'âne est en effet petit, une peccadille.

2.  ANALYSE et DISCUSSION

2.1. Dégagez la composition de cette fable.
2.2. Le discours du Lion se compose de deux parties. En deux phrases, écrivez ce que le Lion dit.
2.3. Par quels moyens stylistiques La Fontaine attire-t-il, dans les premiers vers de la fable, l'attention du lecteur sur le mot «la Peste»?
2.4. Quelle est la critique du fabuliste dans cette fable?

 
Besucherzaehler
Letzte Aktualisierung: 06. 11. 2018 12.24h
Zurück zum Seiteninhalt | Zurück zum Hauptmenü