F -Stufe 12 - Übung Nr. 10 - GreenButterSolutions

Direkt zum Seiteninhalt

Hauptmenü:

F -Stufe 12 - Übung Nr. 10

FRANZÖSISCH > ÜBUNGEN > Stufe 12
 


1. Le Jeu du Pendu
Centre d'intérêt:
la famille
Un petit jeu que tout le monde connaît, il consiste à deviner un mot.
Mais d'abord, répétez le vocabulaire centré sur un thème -
la famille- pour réussir à cette épreuve.
Ensuite, jouez au jeu du pendu!


					
					

choisir un mot nouveau


caractères joués


Pour deviner le mot inconnu cliquez sur les lettres. Vous serez pendu à la 6ième erreur!

 





2. Les prépositions
Complétez les phrases avec les prépositions et l’article, si nécessaire.


2.1. Après son voyage Brésil , le docteur lui a défendu  fumer.

2.2. L'inspecteur   police entre chambre.

2.3. Je n'aime pas faire tennis. 

2.4. Mon ami Jean-Bernard arrive maison et parle   ses devoirs de mathématiques.

2.5. Quand Jean-Bernard était tout petit, il habitait la banlieue Havre.

2.6. une longue promenade, elle s'est perdue.   des heures,  elle a trouvé un petit aéroport. Fascinée le bruit et le mouvement, elle s'est précipitée les avions.


3. Les temps: Un conte de fée
Complétez le texte après avoir lu le conte de fée de Perrault.
Faites attention à l'accord et à la voix passive.
Si vous voulez, remplacez le passé simple par le passé composé.
C'est ici que vous trouvez la solution:
http://clpav.fr/lecture-belle-bois-dormant.htm

La Belle Au Bois Dormant (première partie)

Il (être) une fois un roi et une reine qui (être) si fâchés de n'avoir point d'enfants, si fâchés qu'on ne (savoir) dire. Ils (aller) à toutes les eaux du monde, voeux, pèlerinages, menues dévotions; tout (mettre) en oeuvre, et rien n'y (faire). Enfin pourtant la reine (devenir) grosse, et (accoucher) d'une fille: on (faire) un beau baptême; on (donner) pour marraines à la petite princesse toutes les fées qu'on (pouvoir) trouver dans le pays (il s'en (trouver) sept), afin que chacune d'elles lui faisant un don, comme c' (être) la coutume des fées en ce temps-là, la princesse (avoir) par ce moyen toutes les perfections imaginables.

Après les cérémonies du baptême toute la compagnie (revenir) au palais du roi, où il y (avoir) un grand festin pour les fées. On (mettre) devant chacune d'elles un couvert magnifique, avec un étui d'or massif, où il y (avoir) une cuiller, une fourchette, et un couteau de fin or, garni de diamants et de rubis. Mais comme chacun (prendre) sa place à table. On (voir) entrer une vieille fée qu'on (ne ... point / prier) parce qu'il y (avoir) plus de cinquante ans qu'elle (ne sortir) d'une tour et qu'on la (croire) morte, ou enchantée. Le roi lui (faire) donner un couvert, mais il (ne ... pas / avoir) moyen de lui donner un étui d'or massif, comme aux autres, parce que l'on (ne ... que / en / faire faire) sept pour les sept fées. La vieille (croire) qu'on la (mépriser), et (grommeler) quelques menaces entre ses dents. Une des jeunes fées qui (se trouver) auprès d'elle l' (entendre), et jugeant qu'elle (pouvoir) donner quelque fâcheux don à la petite princesse, (aller), dès qu'on (sortir) de table, se cacher derrière la tapisserie, afin de parler la dernière, et de pouvoir réparer autant qu'il lui (être) possible le mal que la vieille (faire).

Cependant les fées (commencer) à faire leurs dons à la princesse. La plus jeune lui (donner) pour don qu'elle (être) la plus belle du monde, celle d'après qu'elle (avoir) de l'esprit comme un ange, la troisième qu'elle (avoir)une grâce admirable à tout ce qu'elle (faire), la quatrième qu'elle (danser) parfaitement bien, la cinquième qu'elle (chanter) comme un rossignol, et la sixième qu'elle (jouer) de toutes sortes d'instruments à la perfection. Le rang de la vieille fée étant venu, elle (dire) en branlant la tête, encore plus de dépit que de vieillesse, que la princesse (se percer) la main d'un fuseau, et qu'elle en (mourir).

Ce terrible don (faire) frémir toute la compagnie, et il (ne ... personne / y / avoir) qui (ne / pleurer). Dans ce moment la jeune fée (sortir) de derrière la tapisserie, et (dire) tout haut ces paroles: '' (se rassurer, impératif), roi et reine, votre fille (ne ... pas / en / mourir): il (être) vrai que je (avoir) assez de puissance pour défaire entièrement ce que mon ancienne (faire). La princesse (se percer) la main d'un fuseau; mais au lieu d'en mourir, elle (tomber) seulement dans un profond sommeil qui (durer) cent ans, au bout desquels le fils d'un roi (venir) la réveiller.''

Le roi, pour tâcher d'éviter le malheur annoncé par la vieille, (faire) publier aussitôt un édit, par lequel il (défende) à tous de filer au fuseau, ni d'avoir des fuseaux chez soi sous peine de mort. Au bout de quinze ou seize ans, le roi et la reine étant allés à une de leurs maisons de plaisance, il (arriver) que la jeune princesse courant un jour dans le château, et montant de chambre en chambre, (aller) jusqu'au haut d'un donjon dans un petit galetas, où une bonne vieille (être) seule à filer sa quenouille. Cette bonne femme (ne ...point / entendre) parler des défenses que le roi (faire) de filer au fuseau.
-''Que (faire / vous) là, ma bonne femme ?" (dire) la princesse.
-"Je (filer), ma belle enfant" lui (répondre) la vieille qui (ne ... pas / la / connaître).
-"Ha! que cela (être) joli" (reprendre) la princesse, "comment (faire / vous)? (moi / donner, impératif) que je (voir) si j'en (faire) bien autant.''
Elle (ne ... pas plus tôt / prendre) le fuseau, que comme elle (être) fort vive, un peu étourdie, et que d'ailleurs l'arrêt des fées l' (ordonner) ainsi, elle (s'en percer) la main, et (tomber) évanouie. 

(de: http://clpav.fr/lecture-belle-bois-dormant.htm)

 
Besucherzaehler
Letzte Aktualisierung: 06. 11. 2018 12.24h
Zurück zum Seiteninhalt | Zurück zum Hauptmenü