F - Stufe 12 - Arbeit Nr. 3 - GreenButterSolutions

Direkt zum Seiteninhalt

Hauptmenü:

F - Stufe 12 - Arbeit Nr. 3

FRANZÖSISCH > ARBEITEN > Stufe 12
Jean de La Bruyère
 

Jean de La Bruyère

 


TEXTE


         Titius assiste à la lecture d'un testament avec des yeux rouges et
          humides, et le cœur serré de la perte de celui dont il espère recueillir
          la succession.  Un article lui donne la charge, un autre les rentes de la
           ville, un troisième le rend maître d'une terre à la campagne; il y a une
05       clause qui, bien entendue, lui accorde une maison située au milieu de
          Paris, comme elle se trouve et avec les meubles: son affliction
          augmente, les larmes lui coulent des yeux. Le moyen de les contenir?  
          Il se voit officier, logé aux champs et à la ville, meublé de même; il se
           voit une bonne table et un carrosse: Y avait-il au monde un plus
10        honnête homme que le défunt, un meilleur homme?  Il y a un
           codicille, il faut le lire: il fait Maevius légataire universel, et il  renvoie
           Titius dans son faubourg, sans rentes, sans titre, et le met à pied.  Il
           essuie ses larmes: C'est à Maevius à s'affliger.
 
         Jean de LA BRUYÈRE, Les Caractères (1688)

         170 mots


Annotations

1. la charge: emploi dans les finances, la justice, etc.  On payait pour obtenir une charge, on pouvait la vendre, la transmettre par héritage
2. les rentes de la ville: les rentes sur l'Hôtel de Ville de Paris, qui avaient été instituées par François Ier
3. bien entendue: si on saisit bien le sens de cette clause
4. une maison située au milieu de Paris:  Pour Titius, habitant jusqu'ici dans un faubourg (voir la fin), avoir une maison au centre de Paris signifie l'entrée dans une sphère sociale plus élevée
5. l'officier (m.) ici: celui qui possède un office, c'est-à-dire une charge. On employait le mot charge dans la conversation, et office dans les actes administratifs
6. le codicille [kodisil]: addition ou modification apportée à un testament. Le codicille annule toutes les dispositions qui ont été prises avant
7. le légataire universel:  celui à qui le testateur lègue (vererbt) tous ses biens
8. le met à pied: le prive du carrosse qu'il croyait déjà posséder


Étude du TEXTE
 
1. LE STYLE et LA COMPOSITION 

1.1. Analysez la composition du texte.  Distinguez-en les trois parties et donnez à chacune un titre convenable.
1.2. Réfléchissez pourquoi l'auteur énumère tous les détails dans la partie la plus longue.
1.3. Quel effet produit la partie la plus courte sur le lecteur?
1.4. Analysez l'enchaînement syntaxique des phrases.  Y a-t-il des conjonctions de subordination?  Par quel moyen l'auteur relie-t-il les phrases l'une à l'autre?
1.5. Quel est le jugement du moraliste pessimiste qui se cache derrière la vérité générale?
1.6. Montrez par quels moyens La Bruyère arrive à intéresser le lecteur en créant une certaine tension.

2. QUESTIONS et SUJETS de CONVERSATION

2.1. Est-ce que Titius connaissait le contenu du testament?
2.2. Est-ce qu'il pouvait espérer hériter quelque chose du défunt?
2.3. Où se passe la scène?  Est-ce devant Titius seul que se passe la lecture du testament?
2.4. Analysez les articles du testament. Que signifient-ils pour Titius?
2.5. Quelle serait la vie de Titius si les articles du testament étaient exécutés?
2.6. Quels sentiments Titius éprouve-t-il pour le défunt avant, pendant et après la lecture des articles en sa faveur?  Expliquez ces sentiments.
2.7. Pourquoi ne pleure-t-il plus après la lecture du codicille?
2.8. Est-ce que Titius joue la comédie de la tristesse? Quand est-il vraiment sincère: lorsqu'il pleure ou lorsqu'il ne pleure pas?
2.9. Commentez la dernière phrase.

3. SUJETS de COMPOSITION

3.1. Essayez de peindre à la manière de La Bruyère, une scène quelconque de la vie de chaque jour (p. ex.: un client dans un magasin, etc.).
3.2. Décrivez la vie de Titius avant et après la lecture du testament.

 
Besucherzaehler
Letzte Aktualisierung: 06. 11. 2018 12.24h
Zurück zum Seiteninhalt | Zurück zum Hauptmenü